SIVOM de l'Azette

Démarrage de travaux d'assainissement à Villerupt
Les riverains de la rue Vallès ont pu constater ces derniers jours un surcroît d'activité dans leur secteur. L'entreprise Muller TP est en effet intervenue voici 10 jours pour effectuer des sondages dans la rue. Plus récemment encore, l'entreprise d'espaces verts Open Field s'est rendue sur le terrain de pétanque jouxtant la mairie pour faire place nette.
Ces interventions sont les prémisses de travaux beaucoup plus conséquents qui vont démarrer dans les prochaines semaines. Le SIVOM de l'Alzette s'apprête en effet à lancer deux opérations importantes dans ce secteur.

 
La première, qui devrait débuter très rapidement, vise à collecter des eaux usées qui se déversent encore aujourd'hui dans l'Alzette pour les renvoyer vers le collecteur de transfert qui aboutit à la station d‘épuration à Audun-le-Tiche. En effet, plusieurs dizaines de logements situés sur la rive gauche de l'Alzette n'avaient pas pu être raccordés à l'époque où le collecteur de transfert avait été posé, dans les années 1990. Ces quartiers, souvent proches de la rivière, nécessitent pour certains des équipements lourds (déversoirs d'orage, poste de refoulement des eaux usées…) pour être raccordés au réseau d'assainissement. En outre, les réseaux existants sont souvent vétustes et méritent pour certains d'être réhabilités.
Sont concernées par cette opération les cités Vallès, de la Goulotte, de Mulhouse et Frontières. Les travaux ne s'effectueront pas tous simultanément bien entendu ; ils commenceront par la rue Vallès et sa jonction avec la rue Franklin Roosevelt. La Cité de la Goulotte sera concernée peu après. Les travaux de raccordement de la Cité Frontière et de la Cité de Mulhouse démarreront un peu plus tard.
Ces travaux, qui sont subventionnés par des fonds européens INTERREG dans le cadre du projet franco-luxembourgeois A(l)qua chapeauté par le SIVOM de l'Alzette, sont également soutenus financièrement par l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse. Conduits par le SIVOM de l'Alzette, ils sont réalisés sous la houlette de la ville de Villerupt, qui prendra à sa charge une part importante des coûts restant à assumer. Le SIVOM financera de son côté les travaux relevant du transfert des eaux usées vers ses ouvrages.
Les travaux de sondage effectués récemment visent à connaître mieux l'emplacement des réseaux dans le sol, pour placer au mieux les futures canalisations et ouvrages. Le projet est donc entré dans sa dernière phase d'étude (qui vise à caler définitivement l'implantation des réseaux) avant son démarrage prévu donc tout prochainement. Des perturbations sont à prévoir localement pour la circulation et le stationnement des véhicules, notamment pour la rue Vallès dans un premier temps. Les riverains seront tenus informés régulièrement en fonction de l'avancement des travaux, mais la gêne sera circonscrite au périmètre d'intervention de l'entreprise (quelques dizaines de mètres), qui glissera au fur et à mesure de l'avancement.

 
Le second projet, a débuté depui quelques mois, consiste à créer un bassin de pollution sous la placette jouxtant l'Hôtel de Ville. Soutenu lui aussi par des fonds FEDER dans le cadre du projet A(l)qua et bénéficiant de subventions de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, il sera en revanche financé exclusivement par le SIVOM de l'Alzette, (phasage des travaux à télécharger ci contre).
La création de ce bassin de pollution, qui est envisagée depuis 2013, vise à préserver la rivière en cas de pluie. Il n'a pas pour vocation de limiter les inondations (même s'il est possible qu'il ait un effet favorable sur cette problématique récurrente en fond de vallée à Villerupt), mais de retenir, en cas de pluie, le premier flot des eaux usées mélangées aux eaux pluviales qui circulent dans les réseaux d'assainissement unitaires. En effet, comme les réseaux ne sont pas dimensionnés pour prendre en charge toute la pluie (cela aurait des effets défavorables sur le fonctionnement de la station d'épuration et nécessiterait d'énormes conduites), ils sont régulièrement équipés de « déversoirs d'orage » qui visent à renvoyer une partie des volumes vers la rivière. Ces eaux sont généralement très diluées et ont donc un impact faible sur la qualité de la rivière, mais au début de la pluie, elles peuvent ponctuellement être plus chargées. Le bassin de pollution a pour fonction de stocker ces premiers flux de rinçage des réseaux, pour les renvoyer une fois la pluie terminée vers la station d'épuration où ils seront traités.
Cet ouvrage, très conséquent (1 450 m3 de volume « utile », 25 mètres de diamètre, 7 mètres de profondeur, des barrettes ou micropieux implantés jusqu'à 24 m sous le niveau du sol pour assurer la stabilité de l'ouvrage…), va faire appel à la technique de construction des parois moulées, qui vise en particulier à éviter les vibrations dans le sol pour préserver les bâtiments alentour. C'est pour préparer ces travaux que les arbres du terrain de pétanque ont été coupés tout récemment. Il était indispensable en effet de procéder à leur enlèvement avant que les oiseaux ne s'y installent, pour ne pas détruire de couvées.
Des canalisations devront également être mises en place pour alimenter le bassin. Des travaux sont donc prévus autour de la mairie (rue Vallès à nouveau, mais aussi avenue Albert Lebrun), qui pourraient démarrer cet été. A nouveau, une communication permettra aux riverains et aux automobilistes d'être informés des éventuelles perturbations probables.

 
Les travaux devraient s'achever au 3e trimestre 2022.
Phasage indicatif
(suceptible d'être décalé) des travaux du bassin de pollution rue Jules Vallès
A TELECHARGER